amusant


amusant

amusant, ante [ amyzɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1694; de amuser
Qui amuse, est propre à distraire, divertir. comique, divertissant, drôle, plaisant, réjouissant. Jeu amusant. « Les principes, toujours les principes. L'homme n'était pas amusant » (Michelet). Amusant à... (et l'inf.). Amusant à voir, à entendre.
Par ext. Curieux, bizarre. « Tiens c'est amusant, je n'avais jamais fait attention » (Proust). Subst. neutre « La majorité cherche dans les arts l'amusant et jamais le beau » (Vigny). L'amusant de l'affaire. L'amusant c'est que, c'est de...
⊗ CONTR. Assommant, ennuyeux, rasoir, triste.

amusant, amusante adjectif Qui amuse, divertit, chasse l'ennui ; divertissant, gai, drôle : Un convive, un jeu amusant. Qui amuse l'esprit, l'œil, etc., qui sort de l'ordinaire ; original, plaisant : Une robe amusante.amusant, amusante (synonymes) adjectif Qui amuse, divertit, chasse l'ennui ; divertissant, gai, drôle
Synonymes :
- drôle
- gai
- rigolo (familier)
Contraires :
- assommant (familier)
- casse-pieds (familier)
- embêtant (familier)
- empoisonnant (familier)
- funèbre
- rasant (familier)
- rasoir (familier)
Qui amuse l'esprit, l'œil, etc., qui sort de l'ordinaire ; original...
Synonymes :
- agréable
- marrant (familier)
Contraires :
- désagréable

amusant, ante
adj. Qui amuse, divertit.

⇒AMUSANT, ANTE, part. prés., adj. et subst.
I.— Part. prés. de amuser.
II.— Emploi adj. Propre à amuser.
A.— [En parlant d'une pers.] Dont les propos ou le comportement portent à la gaîté et au rire. Synon. spirituel, drôle, plaisant :
1. [ORUGIX] — Allons, enhardissez-vous, mon vieux... Si vos discours tiennent tout ce que promet votre vue, vous devez être bien amusant.
V. HUGO, Han d'Islande, 1823, p. 156.
2. Très heureux d'être accepté par la maison, Lorrain se montre causeur, verveux, spirituel, amusant.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, avr. 1892, p. 228.
3. ... « il est amusant quand il plaisante, dit-elle, mais dès qu'il traite un sujet sérieux on voit que son point de vue est tout à fait faux. »
A. MAUROIS, Ariel ou la Vie de Shelley, 1923, p. 186.
Amusant à. Amusant à voir (G. de Maupassant, Contes et nouvelles, t. 2, Le Rosier de Madame Husson, 1887, p. 683), Ils sont (...), amusants à entendre, souvent spirituels, jamais banals (G. de Maupassant, Contes et nouvelles, t. 2, Yveline Samoris, 1882, p. 361).
Spéc. [En parlant d'un aut.] Dont les écrits révèlent l'esprit et l'humour :
4. Toujours amusant et drolatique dans un ordre supérieur, le bon Renan.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, juill. 1878, p. 1244.
B.— [Appliqué à un inanimé concr.] Dont l'aspect est plaisant ou cocasse :
5. En général, ces plateaux sont tristes et nus, mais ils sont courts et s'abaissent brusquement vers de jolis bouquets de bois de hêtres et de chênes enfouis dans des déchirures de terrains très-amusantes.
G. SAND, Promenades autour d'un village, 1860, p. 96.
6. ... elles tournent sur elles-mêmes, par jeu; leurs amples jupes légères se soulèvent et se gonflent; on aperçoit la dentelle de leurs longs, amusants pantalons...
ALAIN-FOURNIER, Le Grand Meaulnes, 1913, p. 86.
C.— Emplois particuliers à divers domaines.
1. Domaine des sens (cf. amuser I A 3).
a) [En parlant d'une œuvre musicale] Dont l'instrumentation insolite ou fantaisiste surprend et amuse l'oreille d'une façon agréable :
7. Je n'avais jamais pensé qu'un orchestre de cent musiciens pût se livrer à de si amusantes petites cabrioles ...
H. BERLIOZ, Souvenirs de voyages, 1869, p. 189.
8. C'est [le Divertissement sur des chansons russes, de M. Rabaud] une rapsodie instrumentale vive, spirituelle, (...) toujours « amusante », d'orchestre...
A. BRUNEAU, La Musique française, 1901, p. 254.
Avec une nuance péj. :
9. Personne mieux que Debussy n'était fondé à dire : « Plus je vais, plus j'ai horreur de ce désordre voulu qui n'est qu'un trompe-oreille, comme aussi des harmonies bizarres ou amusantes, qui ne sont que jeux de société... »
A. SUARÈS, Debussy, 1936, p. 44.
b) [En parlant d'une œuvre picturale.] ,,On dit en fait de tableaux, c'est un morceau amusant quand le sujet, le ton en sont bien variés, pour les grouppes et les attitudes, et pour les actions que semble faire chaque grouppe ou chaque figure.`` (A.-J. PERNETY, Dict. portatif de peinture, sculpture et gravure, 1757, p. 2) :
10. La salle à manger où l'on entra, très grande, était d'une vive gaîté de lumière, au sortir de la clarté discrète du salon. Les murs, couverts de vieilles faïences, avaient des tons amusants d'imagerie d'Épinal.
É. ZOLA, L'Œuvre, 1886, p. 357.
Amusant à l'œil, pour les yeux :
11. ... les plis de robe, les broderies ... composent dans [la Visitation de Saint Jean de Troyes] un fouillis amusant pour les yeux...; rien ici du modelé généralisateur que vont bientôt enseigner les maîtres italiens...
L. HOURTICQ, Hist. générale de l'Art, La France, 1914, p. 140.
c) [En parlant d'un vin] Vin amusant. Flatteur au goût :
12. ... tout nous y plaisait, le pays et les gens. Le vin même du cru avait une saveur amusante...
E. ABOUT, La Grèce contemporaine, 1854, p. 463.
13. Fréquenter Fontanes, dans la belle édition qu'en a donnée (...) Sainte-Beuve, est aujourd'hui amusant au sens où les œnophiles parlent d'un vin amusant.
A. THIBAUDET, Hist. de la littérature française de 1789 à nos jours, 1936, p. 70.
2. Domaine intellectuel et moral
a) [En parlant d'une œuvre littér., d'une conversation, d'un lang.] Qui occupe agréablement l'esprit, qui distrait. Synon. divertissant :
14. ... il traite la littérature comme l'amour, cela fait passer une soirée, quand on a une soirée vide; il lui faut des romans amusants, point tristes ni difficiles à comprendre...
H. TAINE, Notes sur Paris, Vie et opinions de Monsieur Frédéric-Thomas Graindorge, 1867, p. 117.
15. Eh bien! Je crois cela un livre très bien fait et amusant. Reste à savoir en quoi consiste l'élément amusant. Pour moi, c'est ce qui m'amuse.
G. FLAUBERT, Correspondance, 1873, p. 32.
16. C'est (...), une suite d'échos parlés, une avalanche d'anecdotes, une succession de racontars, une enfilade de petits récits, (...) ne laissant pas un moment la parole aux autres, rendant Coppée muet, silencieux, consterné : un débordement de paroles drôles, amusantes, spirituelles, coupées, hélas! de grosses vantardises, qui enlèvent un peu de charme de cette abondante causerie.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, déc. 1893, p. 485.
17. Lui, il l'aimait la conversation et d'une façon presque inquiète, il l'aimait amusante et surtout rassurante et bien sensée.
L.-F. CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 512.
Avec une nuance péj. :
18. Daudet parle de la pièce d'Ohnet comme d'une chose vraiment amusante, comique, risible par le néant de l'œuvre, et déclare que si Hading continue à jouer des pièces comme cela, des pièces où elle ne peut pas un moment s'appuyer sur la vérité, elle n'aura bientôt plus de talent.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, janv. 1887, p. 636.
Amusant de + subst. (indiquant la raison de l'amusement) :
19. La seconde lettre n'est pas moins amusante de familiarité, de spontanéité; mais elle se teinte d'une exquise mélancolie qui s'exprime de la façon simple que voici ...
L. SCHNEIDER, Les Maîtres de l'opérette française, Lecocq, 1924, p. 237.
b) [Appliqué à un inanimé abstr.] Qui procure ou contient des moyens de se divertir, de passer d'agréables moments :
20. L'oncle Riesener et son fils, avec Henri Hugues sont venus nous surprendre ici et je passe des journées amusantes.
E. DELACROIX, Journal, 1852, p. 7.
21. Non, la vie n'était pas amusante pour tout le monde. Elle aurait encore préféré demeurer chez ses parents, à Lyon, car elle connaissait tout le monde à Lyon.
G. DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Un Échec, 1885, p. 1001.
22. La folie n'a pas dû être souvent le rêve « très amusant » que Nerval a la crânerie de lui donner pour nom dans la lettre si belle à Mme Alexandre Dumas.
M.-J. DURRY, Gérard de Nerval et le mythe, 1956, p. 48.
Avec une nuance péj. :
23. Je n'aime guère la métaphysique amusante de l'auteur [Xavier de Maistre ds Voyage autour de ma chambre], et sa fantaisie de L'âme et la bête me semble fade ...
A. FRANCE, Le Génie latin, 1909, p. 243.
Spéc. Physique amusante. Allusion à des expériences de physique quelque peu fantaisistes et manquant de rigueur scientifique :
24. ... « que signifie, dit-il, cette victoire de Pascal sur Descartes? Elle signifie la victoire d'un rationalisme vrai sur un rationalisme postiche, chimérique, utopique, irrationnel, le rationalisme de la physique amusante et mondaine des gens du dix-huitième siècle et de la sociologie ennuyeuse... etc. »
H. MASSIS, Jugements, t. 1, 1923, p. 282.
25. Leur ignorance de la solitude ne les empêche pas de se livrer à de sournoises expériences individuelles de physique amusante, miettes du grand repos, autant de minuscules éclats de rire des glycines et des acacias du décor.
P. ÉLUARD, Donner à voir, 1939, p. 26.
D.— Syntagmes courants c'est amusant de, ce n'est pas amusant de, rien d'amusant comme de, trouver amusant de + infinitif :
26. Rien d'amusant, de charmant et de profitable, comme de travailler avec des esprits aussi ouverts et aussi souples.
A. GIDE, Journal, 1929, p. 951.
27. Il faisait noir, elle avait trouvé drôle, amusant, crâne, d'arrêter une voiture allemande qui passait pour se faire véhiculer et gagner quelques kilomètres.
M. VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 252.
Vx. C'est amusant à + infinitif :
28. On n'a besoin de rien faire. Et vive surtout l'espérance d'une meilleure vie! C'est très amusant à songer, quand on s'ennuie.
G. FLAUBERT, La Tentation de saint Antoine, 1849, p. 342.
III.— Emploi subst. neutre. L'amusant (d'une chose). L'élément drôle, plaisant, spirituel d'une chose.
A.— [En dehors de la fonction d'attribut]
Vieilli, littér. L'amusant de + subst. Synon. l'amusement de :
29. Le docteur Monterone continuait à avoir avec elle l'amusant d'une de ces conversations décousues, mimées, pasquinantes, mettant sur les lèvres du scepticisme romain une si profonde ironie bouffe.
E. et J. DE GONCOURT, Madame Gervaisais, 1869, p. 65.
Péj. Ce qui manque de sérieux, de profondeur, de gravité :
30. Ce jeune torse, lui aussi, fait cesser toute plaisanterie. Jusqu'à présent, on était ici dans de l'amusant, dans du trivial, osons le mot, dans du médiocre.
H. DE MONTHERLANT, Les Olympiques, 1924, p. 344.
B.— [En fonction d'attribut] Être d'un amusant... :
31. Elle [la duchesse de Maufrigneuse] ne connaissait pas le cabaret : d'Esgrignon lui arrangea une charmante partie au Rocher de Cancale avec la société des aimables roués qu'elle pratiquait en les moralisant, et qui fut d'une gaieté, d'un spirituel, d'un amusant égal au prix du souper.
H. DE BALZAC, Le Cabinet des antiques, 1839, p. 72.
L'amusant, c'est que; l'amusant, c'est de, etc... :
32. En ce temps de choléra, Daudet, qui n'a pas l'estomac en meilleur état que moi, ne peut résister à un oignon, une tranche de pastèque, un morceau de tourte aux anchois, à n'importe quelle mangeaille de son Midi. L'amusant, c'est qu'il combat tous ces petits excès de gueule avec quelques gouttes de laudanum, tirées d'une fiole qu'il porte toujours sur lui et qui vient de jeter l'effroi dans le buffet d'une gare où l'on nous a pris pour un convoi de cholériques.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, sept. 1885, p. 490.
33. L'amusant, au théâtre, c'est de sortir aux entr'actes, de saluer, de serrer des mains, d'entendre des opinions et de s'en faire une moyenne, avec tous les extrêmes, sans effort, sur la pièce.
J. RENARD, Journal, 1893, p. 162.
Stylistique — Amusant, à force d'être employé à tout propos, finit par ne plus avoir de sens très précis, ce que Mérimée notait déjà en 1853, critiquant l'impropriété du mot qu'il venait d'employer : ,,Amusant n'est peut-être pas le mot, car c'est un adjectif qui ne s'applique pas à grand'chose en ce pays`` (Lettres à la comtesse de Montijo, 1870). À l'époque mod., amusant appliqué à une chose connaît une certaine vogue dans les milieux « snob » où il fonctionne comme substitut des adj. intéressant, agréable, pittoresque, etc.
34. L'employée de l'agence, en nous faisant visiter les lieux, avait dit : « Et voici la cuisine. Elle est amusante. » Pourquoi amusante? Le vocabulaire de ces bonnes femmes des agences immobilières! ... Leur façon, à l'aide d'un mot un peu snob, d'essayer de vous refiler des trucs sordides... Amusante!
J.-L. CURTIS, Un Jeune couple, Paris, Cercle du bibliophile, 1970, p. 121.
Prononc. :[], fém. [-]. PASSY 1914 note une durée mi-longue pour la 2e syllabe du mot.
STAT. — Fréq. abs. litt. :1 796. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 1 629, b) 2 865; XXe s. : a) 4 608, b) 1 939.

amusant, ante [amyzɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1694; p. prés. de amuser.
1 Qui amuse, est de nature à distraire, à divertir agréablement. Agréable, délassant, distrayant, divertissant, égayant, plaisant, récréatif, réjouissant.
REM. À la fin du XVIIe s. et au XVIIIe s., le mot est en relation étroite avec amuser.
1 Je suis presque aussi content avec des sots qu'avec des gens d'esprit, et il y a peu d'hommes si ennuyeux, qui ne m'aient amusé très souvent : il n'y a rien de si amusant qu'un homme ridicule.
Montesquieu, Cahiers, p. 4.
Par ext. Qui amuse, distrait en faisant rire ou sourire. Bouffon, burlesque, cocasse, comique, désopilant, drolatique, drôle, hurlant; bidonnant (fam.), boyautant (vx), crevant (vieilli), fendant, gondolant, marrant, pissant, poilant, rigolard, rigolboche (vieilli), rigolo, roulant, tordant.REM. La plupart de ces adj. sont beaucoup plus forts que amusant. || Raconter des histoires amusantes. Humoristique; bon (des bien bonnes). || Une conversation amusante. || Un mot amusant. || Le Journal amusant, titre d'un journal du début du XXe siècle. || Un spectacle très amusant. || Film amusant. || Des dessins assez amusants.(Antéposé). || Une amusante pièce pour piano.
REM. Alors que comique, humoristique qualifient un genre, amusant concerne l'effet de distraction ou de rire effectivement produit. Il a voulu m'emmener voir un film comique, drôle…, mais ce n'était pas amusant.
2 Rigolo signifie amusant.
Nerval, les Nuits d'octobre, p. 117.
3 Et la marquise bavarde; les jolis riens jaillissent, les mots amusants pétillent.
Émile Faguet, XVIIe s., Études littéraires, p. 382.
Qui distrait agréablement (sans forcément égayer ou faire rire). || « Des romans amusants, point tristes ni difficiles à lire » (Taine, in T. L. F.).
(En parlant des situations). || Sa vie n'est pas très amusante, dans ce village perdu. || Une soirée, une réception amusante. || Allons au cinéma, ce sera plus amusant que de rester ici. || Rien de plus amusant que…
Spécialt. || Physique amusante : enseignement de la physique, des sciences expérimentales par des jeux, des démonstrations mettant en évidence certaines propriétés. || Des expériences de physique amusante.Par anal. || « Je n'aime guère la métaphysique amusante de l'auteur (Xavier de Maistre) » (A. France).
(En parlant des personnes). Dont le comportement, les propos sont destinés à amuser, à égayer. Drôle, plaisant; fam. marrant. || C'est un causeur spirituel et amusant. || « Il est amusant quand il plaisante » (Maurois).(D'un auteur). || Un romancier, un humoriste très amusant. || Je ne trouve pas ce chansonnier amusant : il est trop vulgaire.
4 L'homme (Robespierre) n'était pas amusant, la personne était sèche et triste, aucunement populaire, mais plutôt académique, en un sens même aristocratique.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., p. 469.
Amusant à… (et l'inf.). || Amusant à voir, à entendre. || Une petite voiture très amusante à conduire.Amusant à l'œil, pour l'œil, pour l'esprit.
2 Qui amuse (de manière passive), par ses caractères propres; qui distrait par ses aspects inattendus. Curieux, drôle. || C'est un original qui se prend très au sérieux, mais il est amusant à son insu. || Un décor, un mobilier amusant.
4.1 Daudet parle de la pièce d'Ohnet comme d'une chose vraiment amusante, comique, risible par le néant de l'œuvre (…)
Ed. et J. de Goncourt, Journal, janv. 1887.
REM. La valeur du mot s'est affaiblie jusqu'à signifier « plaisant, curieux », « original », « sympathique » avec une connotation sociale distinguée, voire snob.
4.2 — Tiens, c'est amusant, je n'avais jamais fait attention; je vous dirais que je n'aime pas beaucoup chercher la petite bête et m'égarer dans des pointes d'aiguilles.
Proust, Du côté de chez Swann, Pl., t. I, p. 213.
4.3 L'employée de l'agence, en nous faisant visiter les lieux, avait dit : « Et voici la cuisine. Elle est amusante. » Pourquoi amusante ? Le vocabulaire de ces bonnes femmes des agences immobilières !… Leur façon, à l'aide d'un mot un peu snob, d'essayer de vous refiler des trucs sordides… Amusante !
Jean-Louis Curtis, Un jeune couple, in T. L. F.
Spécialt. Plaisant, sans être de très grande qualité. || Il est amusant, ce petit vin. || Une recette amusante.
4.4 Sainte-Beuve est aujourd'hui amusant au sens où les œnophiles parlent d'un vin amusant.
A. Thibaudet, Hist. de la littérature franç. de 1789 à nos jours, p. 70.
3 N. m. || L'amusant : ce qui est amusant. || L'amusant de l'histoire, c'est que…|| « Elle est d'une gaieté, d'un spirituel, d'un amusant (…) » (Balzac, in T. L. F.).
Absolt. || L'amusant et le sérieux.
5 La majorité des publics grossiers, en France, cherche dans les arts l'amusant et jamais le beau. De là les succès de la médiocrité.
A. de Vigny, Journal d'un poète, p. 88.
CONTR. Assommant, ennuyant, ennuyeux, fastidieux, fatigant, impatientant, insoutenable, insupportable, intolérable, rasant, rasoir (fam.), soporifique, suant (fam.), triste.
DÉR. Amusamment.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amusant — AMUSANT, ANTE. adjectif. Qui amuse agréablement, qui divertit. C est un esprit amusant. C est la personne du monde la plus amusante. Un livre fort amusant. C est un homme d une conversation fort amusante …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amusant — amusant, ante (a mu zan, zant t ) adj. Qui amuse. Un homme amusant. Une conversation amusante …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • amüsant — Adj. (Mittelstufe) unterhaltsam, belustigend Synonyme: erheiternd, köstlich, vergnüglich Beispiele: Das war eine amüsante Geschichte. Die Ereignisse wurden sehr amüsant beschrieben …   Extremes Deutsch

  • Amüsant — (franz.), kurzweilig, belustigend; Amüsement (spr. māng), Belustigung, Unterhaltung …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • amusant — Amusant, [amusan]te. adj. Qui amuse agreablement, qui divertit. C est la personne du monde la plus amusante …   Dictionnaire de l'Académie française

  • amüsant — [Network (Rating 5600 9600)] Auch: • angenehm …   Deutsch Wörterbuch

  • amüsant — witzig; spaßig; scherzhaft; ulkig; lustig; humorig; komisch; belustigend; vergnüglich; kurzweilig * * * amü|sant [amy zant] <Adj.>: belustigend heiter, Vergnügen bereitend …   Universal-Lexikon

  • amüsant — belustigend, burlesk, drollig, erheiternd, fröhlich, gesellig, heiter, humoristisch, humorvoll, komisch, kurzweilig, lustig, närrisch, possenhaft, spaßig, spritzig, unterhaltend, unterhaltsam, vergnüglich, vergnügt, witzig, zum Lachen; (geh.):… …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • amüsant — amüsieren »unterhalten, die Zeit vertreiben, erheitern, Vergnügen bereiten«, auch reflexiv gebraucht: Das Fremdwort ist seit dem frühen 17. Jh. als »amusieren« »hinhalten, aufhalten; Maulaffen feilhalten« bezeugt. Seit dem 18. Jh. wird es in der… …   Das Herkunftswörterbuch

  • AMUSANT — ANTE. adj. Qui amuse agréablement, qui divertit. C est un esprit amusant. C est la personne du monde la plus amusante. C est un homme d une conversation amusante …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)